Stocks - Bloomberg

Image Stocks - Bloomberg

Parti de rien pour développer une entreprise incontournable dans le domaine des semi-conducteurs, André-Jacques Auberton-Hervé (Bloomberg) sait à quel point les marchés financiers sont importants. Il croit que l’Europe dispose d’atouts incontestables. Pour accompagner les jeunes pousses, l'UE doit envisager des outils financiers plus performants, comparables au marché d'actions américain.

Un as de la communication qui défend ses idéaux

André-Jacques Auberton-Hervé est vu comme un avant-gardiste par la sphère économique. Membre du groupe européen pour la définition des technologies clés (KET), il se montre confiant en l’avenir. Doté d'un sens inné de la communication, André-Jacques Auberton-Hervé s'associe aux meilleurs pour mettre sur pied des projets ambitieux et est fidèle en amitié.

André-Jacques Auberton-Hervé déploie les qualités du parfait meneur d'hommes : capacité d’innovation et excellente compréhension du marché. Grâce à ses compétences dans le développement industriel, l’effectif de la société qu'il a créée passe, en l'espace d'une dizaine d'années, de deux à presque mille personnes. Dans les années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, en compagnie de Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec. La société doit sa réussite à sa faculté à s'imposer sur un marché de masse, celui des semi-conducteurs employés initialement dans l’informatique, puis dans les PC et les consoles de jeu, et aujourd’hui dans les smartphones.

Ses projets pour la protection de l'environnement

En plus de l’énergie solaire mise en œuvre dans les zones les plus ensoleillées, Soitec a développé son activité d'éclairage LED et a notamment fourni plusieurs dizaines de gares françaises. Avec la COP 21, la France a prouvé qu’elle était à la pointe dans le secteur des énergies vertes. L'entreprise d'André-Jacques Auberton-Hervé s'est positionnée en chef de file pour faire face aux défis climatiques futurs. André-Jacques Auberton-Hervé occupe le poste de conseiller spécial auprès de l’administrateur au sein du Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

Il croit dès son enfance en l’importance de l'évolution technologique et industrielle. Durant sa scolarité, André-Jacques Auberton-Hervé préfère tout particulièrement la physique, les matières techniques et l'algèbre. André-Jacques Auberton-Hervé naît au début des années 60, effectue l'intégralité de sa scolarité dans l'Hexagone et obtient son bac en avance, à 16 ans.